De l’école de la philanthropie aux droits de l’enfant

Après le lycée Charlotte Delbo à Dammartin-en-Goele, c’est à l’école Paul Langevin de Pantin que nos forces spéciales sont appelées ! A l’origine du projet : Marina Lachèvre, volontaire en service civique pour le projet « l’école de la philanthropie » à la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement. Cette confédération française œuvre pour l’éducation populaire et l’accès de tou.te.s aux pratiques artistiques, culturelles, sportives et de loisirs ; elle agit également dans les domaines de la formation professionnelle et de l’action sociale.

En avril dernier, Marina intervient auprès des CM2 de M. Tuffière pour leur exposer « l’école de la philanthropie ». L’objectif est de sensibiliser les enfants de cycle 3 (CM1 et CM2) à la notion d’intérêt général et aux grandes causes sociétales ; puis de les accompagner dans la mise en place d’actions concrètes. Après avoir présenté le projet aux enfants et introduit les notions de « philanthropie » et d’ « empathie », Marina leur propose de voter pour une thématique qu’ils souhaiteraient soutenir : « la pauvreté et l’exclusion » sont les sujets retenus. Quelques recherches internet plus tard, nous recevons l’appel de Marina 😊 !

Des droits de l’enfant aux enfants des rues

C’est donc le vendredi 17 mai au matin que nous accueillent M. Tuffière et ses élèves pour 1h30 d’intervention menées par notre duo de choc : Sébastien et Sophonie ! Leur mission ? Avec les droits de l’enfant comme fil rouge, sensibiliser les jeunes aux conditions de vie des enfants des rues dans le monde. Puis, leur présenter les actions menées par Grandir Ailleurs, l’association française de solidarité internationale membre de la fédération Grandira.

Depuis 2007, elle agit à Madagascar pour la protection des enfants vulnérables, en collaboration avec l’association de droit malgache Grandir à Antsirabe ainsi que le réseau d’associations OSCAPE. En France, son objectif est de sensibiliser le grand public à la citoyenneté et à la solidarité internationale : elle s’appuie, en particulier, sur les agences de voyages solidaires Grandes Latitudes et Grandir Aventure, également membres de Grandira. A travers ces actions, en France comme à Madagascar, l’association lutte pour la reconnaissance et l’application des droits fondamentaux des enfants : chaque enfant a le droit d’être nourri et soigné, d’être éduqué, d’avoir accès aux loisirs, ou d’être protégé de tout forme de discrimination, par exemple.

De cette manière, les élèves découvrent ou redécouvrent leurs droits, validés par l’ONU depuis aujourd’hui 30 ans et inscrits dans la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). La projection du slam des enfants des rues d’Antsirabe, qui donne la parole à des jeunes de leur âge, leur permet de prendre conscience des conditions de vie de ces derniers. Cela donne lieu à de nombreux échanges et questionnements entre intervenants et élèves et entre élèves eux-mêmes. Ils aboutissent, finalement, à une question : comment aider, à leur manière et à leur échelle, Grandir Ailleurs et les enfants d’Antsirabe ?

De la réflexion… Naît l’action !

Après quelques minutes de discussion, Marina propose l’organisation d’une course solidaire dont les enfants seront les participants. Non seulement acteurs mais aussi porteurs du projet, ils mèneront, en amont, un travail de sensibilisation auprès de leur entourage et des commerçants de la ville. L’objectif pour chacun.e ? Recruter des parrains dont la promesse de don sera multipliée par le nombre de tours parcouru par son ou sa filleul.e. La totalité des fonds collectés lors de cette course solidaire sera alors attribué au Programme de Protection des Enfants des Rues (PPER) mis en place par Grandir à Antsirabe à Madagascar.

Ils étaient venus pour une « simple » sensibilisation, voilà Sébastien et Sophonie qui repartent avec un beau projet : quelle matinée productive ! Très concrète métaphore du feu qui a animé élèves et intervenants pendant 1h30, c’est le déclenchement de l’alerte incendie dans l’établissement qui clôture l’intervention : c’est le moment de se dire au-revoir mais, surtout, à très vite !

Bilan du carnaval de Noisy-le-Grand

Le carnaval de Noisy-le-Grand a eu lieu ce dimanche 7 avril 2019 autour du thème des animaux dans leur milieu naturel. Grandira avait son stand, tenu par une équipe déterminée pour rencontrer les Noiséens et Noiséennes présents et à leur préparer d’appétissants pop-corn, crêpes et barbes-à-papa !